« Gardez toujours à l’esprit que votre propre décision de réussir est plus importante que n’importe quoi d’autre » Abraham Lincoln

Cet article est une réaction à celui de koz.

Cet article commence par un constat: la devise officielle, le slogan des manifestants est « on ne lache rien, jamais, jamais, jamais! » seulement, sans majorité au parlement, avec des manifestations de la manif pour tous qui ont l’air de s’arréter, que peut-on espérer à part se lancer dans une bataille d’usure qu’on ne gagnera pas, juste par principe, et sans espoir?

C’est du moins sa vision.

Je pensais à un moment qu’avec la manif pour tous qui aurait continué, régulièrement (et ce n’est pas sur du tout que ça s’arrète: la marche pour la vie, qui fait partie du collectif, organise tous les ans une manifestation en janvier… Et il reste 2017, avec un changement de prsédient qui se profile… Sans compter de petites manifestations ponctuelles à paris…)

Seulement, en 2013, et même si la formidable machine de la Manif pour tous continuait, il n’est pas totalement certain que 1/ cela suffirait à obtenir l’abrogation de cette loi sur laquelle le gouvernement est très déterminé, et que 2/ il y aurait toujours le même nombre de manifestants, justement à cause du 1/

La seule lueur d’espoir IMMEDIATE pour cette bataille d’usure (il ne faut pas se leurrer: la seule chance immédiate que d’obtenir cette abrogation est que le gouvernement ne dispose plus d’assez de policiers en service pour couvrir toutes les manifestations, ce qui aurait pour conséquences des manifestations sur les champs élysées à répétition) serait cette information, si elle est exacte, ce qui semble assez plausible: ils ont bien retiré les CRS de notre dame des landes non? Et ils ont bien donné des preuves de faiblesse? Même si le mois de mai est passé, c’est une première raison pour continuer aumoins les actions coup de poing, manifestations non autorisées, etc, quelques mois. Je signale au passage que vu les réactions que les veilleurs suscitent, et qui obligent à mobiliser presque autant de policiers que de veilleurs, c’est très utile de ce point de vue!!

La deuxième raison…

Mais poursuivons la lecture de l’article de koz.

Il évoque ensuite le risque « d’idolatrie » de l’action. Je trouve le terme bien trop fort!!! Je parlerais plutot de refus de voir la réalité: la bataille de la promulgation est perdue, et même avec les éléments que j’ai donné, il est particulièrement douteux que CE gouvernement abroge cette loi.

Je pense que la raison d’employer un tel terme est dite assez clairement: « L’objectif du retrait de la loi Taubira n’a pas été atteint. Pouvait-il l’être ? Rétrospectivement, ce qu’un mouvement aussi puissant, ce que des centaines de milliers de personnes rassemblées par quatre fois – sans compter les manifestations quotidiennes et les Veillées – n’a pu obtenir, pouvait-il l’être ? », ou encore « une fin de mouvement – à tout le moins de son épisode fondateur »; je me demande vraiment s’il n’y a pas derrière ce mot « une fin de mouvement » une tentation d’abandonner, de lacher ce combat, et que l’évocation d’une nouvelle génération qui se serait levée, d’un dynamisme, ne serait pas un simple lot de consolation dans la défaite. Correction: j’avais mal interprété l’article de Koz, qui semble juste penser que ‘agitation est stérile.

Je persiste tout de même à penser qu’il ne faut pas pour autant abandonner ce combat, comme nous avons quasiment abandonné ceux contre l’avortement, la bioéthique… Dans tous les cas nous ne jouons qu’en défense, et nous ne cherchons presque jamais, je veux dire avec de vraies chances d’y parvenir, d’abroger les lois que nous SAVONS injuste. C’est quasiment devenus un réflexe, notre plus grande faiblesse: cette mentalité où l’on part battu d’avance. Et c’est cela qui me fait réagir par cet article: cette tentation de l’abandon.

Et si même après une telle mobilisation nous ne gardons pas la décision de réussir, comment gagnerions des combats où il serait plus difficile de mobiliser? Comment faire croire à ces jeunes qu’on peut ne rien lacher, si on renonce à la lutte dès le premier revers sérieux, dès la première bataille perdue, et ce alors que nous avons l’avantage du nombre?

Je précise immédiatement quelque chose: je ne considère pas une seule seconde Koz comme un mou ou un battu d’avance, un homme qui fuit le combat dès le premier revers. Son blog suffit à lui seul à prouver plus qu’amplement le contraire. C’est une psychologie générale de notre milieu que j’attaque ici, qui fonctionne de la même façon qu’une structure de péché, et qui vient peut-être de notre impuissance à la changer (et si Koz mets comme devise « l’important n’est pas de réussir, ce qui ne dure jamais, mais d’avoir été là, ce qui est ineffaçable. » c’est tout de même qu’il peut avoir tendance à considérer la réussite comme, quelque part secondaire.) Je regarde cette psychologie de battu d’avance comme notre seule vraie faiblesse en politique.

Je fais partie des jeunes qui « bottent le train », j’écrit d’un seul jet, donc ma prose est souvent peu diplomatique et peut avoir l’air irréfléchie. (même en la relisant)

Il n’empèche que l’état d’esprit qui me plait serait celui-ci: « la bataille de la promulgation de la loi est perdue? Gagnons celle de son abrogation! Comment? »

La suite de cet article sera ma réponse à cette question, qui n’engage que moi.

Déjà, voyons nos atouts: une formidable capacité d’organisation, une vitalité du mouvement, une grande capacité créative (un de mes amis a même créé un groupe le bagad pour tous, qui est un instrument de musique breton, et ce même après la dernière manifestation, c’est dire que ce mouvement est très loin de s’essoufler, et SURTOUT de très nombreux adhérents ou militants prèts à se mobiliser. (pour compraison, la journée mondiale de lutte contre Monsanto, (et ce alors que la lutte contre les OGM est un sujet rassembleur, et qu’il y a là matière à scandale avec les OGM stérile) n’a réussi qu’à remplir la moitié dutraocadéro, ce qui veut dire un petit millier de personnes… La manif pour tous a elle réussi pour le même type de manifestation à remplir les invalides!!!! C’est une capacité de mobilisation unique!

Et c’est sans parler des actions coup de poing ou discrètes faites régulièrement, au moins à paris, et qui risquent de durer un bout de temps, tout simplement parce qu’une masse critique de personnes motivées a selon été atteinte dans la capitale, permettant à ces phénomènes de s’entretenir seuls.

Mais ce qui manque, c’est une ligne de conduite, une stratégie, claire, assumée, et réaliste, qui permettra de maintenir la motivation des troupes sur les actions essentielles, et de ne pas s’épuiser dans des actions inutiles.

Au fond, quel le SEUL atout de nos adversaires? Le verrouillage du pouvoir. Jusqu’en 2017, rien à espérer. Mais après… S’il y a changement de pouvoir…

Qui peut remplacer les socialistes en 2017? Uniquement l’UMP. Et qu’est-ce qui pourrait pousser l’UMP a abroger la loi arrivée au pouvoir? Sa préoccupation des souhaits de son électorat!! Il faut donc que ce souhait soit clair, et c’est pour cela que je pense qu’il faut que les manif continuent, et ce jusque 2017 si possible.

Coté menace, elle est très facile: « si vous n’abrogez pas la loi, on vous fait le même coup qu’à françois Hollane, mais ce coup là vous allez y perdre des électeurs »

Il faut aussi qu’il y aie une carotte claire, et réaliste: voici celle que je propose, et qui m’a été inspirée par une phrase de François Hollande, qui disait « maintenant la manif pour tous c’est le problème de la droite » cela viendrait tout simlement du fait que si un très gros mouvement, qui ne s’allie pas clairement à l’UMP, émerge, il décalera mécaniquement la position de l’UMP vers le FN, le privant de son électorat centriste.

De ce constat découle la stratégie que je propose:

Primo, continuer les manifestations, la présence: les politiques le seront forcément; mais comme il faut tenir longtemps, il faut des type d’actions que l’on peut continuer pendant des années sans essouflement ou lassitude, l’intensité de ces actions est devenue moins importante que leur durée

Deuxièmement, s’engager dès maintenant aux cotés de l’UMP; pour moi, ce sera au PCD, qui est connu au sein de l’UMP, peut donc agir de l’intérieur, et qui est totalement en phase avec la manif pour tous du pint de vue des objectifs politique.

Troisièmement, refaire une manif monstre peu avant 2017, en gardant le même schéma, qui s’est révélé efficace: happenings locaux pour faire de la pub, manif locale dans la grande ville du département ou de la région, puis manifestation nationale à Paris.

Et quatrièmement, proposer un deal à l’UMP: si vous promettez, de la manière que vous préférez, d’abroger la loi Taubira, nous promettons de donner comme consigne de vote à nos sympatisants, et en martelant le massage, de voter pour vous dès le premier tour de l’élection présidentielle. Et plus tot vous le ferez, plus tot on pourra le répéter dans nos manifestations…

C’est là le principal gain pour l’UMP, qui pourra ainsi limiter le score du FN au premier tour, et recentrer son discours pour gagner au second, sans avoir fait trop de déclarations chocs pouvant être utilisées par le PS sur les questions d’immigration… (on parle beaucoup du poids politique des extrèmes, mais il vient en réalité du volume de l’abstention des centristes…)

Je précise deux dernière chose: je ne suis pas d’accord avec tout ce que propose l’UMP, mais sans que ce soit au point d’empécher toute alliance avec lui si elle permet la victoire.

Par ailleurs, les manifestations non autorisées qui continueront doivent rester non violentes, sinon le mouvement sera décédibilisé…

C’est aussi la conclusion de l’article de koz d’ailleurs…

Cet article a été publié dans Actualité, Réflexion et analyse personnelle. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s